Comment stopper la routine avant qu’elle ne vous stoppe

« La » routine, ça n’existe pas ! Il y a « les » routines, en fait. C’est sans doute pour cela que lorsque les uns veulent se défaire de « la routine », d’autres ne jurent que par son côté rassurant ou reposant…. Les 10 règles d’or de la routine mettent tout le monde d’accord en permettant de faire la différence entre les 4 sortes de routine, et ce qu’on va en faire,  une fois qu’on les aura identifiées.

 

L’ennemi numéro 1 de la vie en général et de la joie de vivre en particulier, c’est la routine qui nous vide de notre substance. Et nous désinvestit complètement de nous-même, à cause de son côté répétitif, lassant, sans surprise, enfermé dans un contexte tellement neutre que ça se réduit à une corvée sans intérêt.

Nous voilà conduit, tel un veau à l’abattoir, vers une telle démotivation, qu’on en arrive à ne plus ressentir d’intérêt à rien :

  • dépression, burn-out,
  • « grève du zèle »,
  • crise d’urticaire à l’évocation d’une habitude à prendre,
  • jet de réveil-matin sur le mur d’en face dès 6h30 heure locale,
  • et autres « stop » magistraux….

Ça vous rappelle quelque chose ? Eh bien, parlons-en, de cette routine-ci.

 

Les ingrédients indispensables du quotidien qui bouge

Oui, les journées sont faites aussi d’un rythme nécessaire et de répétitions logiques. Alors raison de plus pour réagir : si on doit vraiment faire les mêmes choses, pourquoi faudrait-il les faire de la même façon ??? Si on s’ennuie dans des répétitions vides d’intérêt, pourquoi ne pas y remettre un zeste ou un soupçon de nouveauté ? A défaut d’avoir l’intérêt curieux de la totale nouveauté, il y aura l’intérêt intéressant ou ludique de la différence. C’est un bon début…

En changeant deux fois rien, ou dix fois rien, ou ce que vous voudrez, redonnez à vos routines une allure de surprise et à votre vie un brin de jouvence joyeuse… chiche ?
L’enjeu est plus important qu’il n’y parait : vous allez vraiment vous offrir quelque chose de précieux, -si vous le faites en conscience et avec plaisir. Vous allez créer de la vie et des attentes, de la surprise ou de la nouveauté, les ingrédients indispensables du quotidien qui bouge !

 

Récit d’un quotidien qui bouge

Allez, je vous dis comment je m’y suis prise: il y a quelques années, lorsque je faisais chaque lundi après le boulot (et à la même heure) les courses de la semaine pour  mes 4 enfants leur père et moi, ce côté routinier et obligé me faisait fuir gravement… jusqu’au jour où j’ai décidé que chaque semaine j’apporterai une différence à cette routine. C’est devenu un jeu.

 

ClaireBurel.com - stoppez la routine avant qu'elle ne vous stoppe1
« Je décidais de prendre tout mon temps pour faire les courses » – ©Pixabay / MemoryCatcher
  • Pour commencer, je décidais de prendre tout mon temps pour faire les courses, au lieu de cette sensation désagréable de vouloir m’en débarrasser au plus vite. C’était décidé: ce serait du temps pour moi. Un petit plus de Pleine Conscience: j’en aurai plein les yeux, je toucherai à tout si je veux et je m’autoriserai même à chanter avec la musique de fond en battant la mesure sur la poignée du caddie, tout en le conduisant sans jamais passer la seconde (sauf au rayon surgelés, brrrrr…)
  • Ensuite, je variais les parcours : en poussant le caddie, je créais chaque semaine un cheminement inédit à travers les rayons, que j’explorais tous à chaque fois de fond en comble (ceux qui cherchent parfois un trèfle à 4 feuilles dans un carré de pelouse savent ce que je veux dire). Le risque majeur était sans doute de faire s’arracher les cheveux à toute l’équipe chargée de prévoir le trajet selon lequel doit rouler votre caddie, chère ménagère de moins de 50 ans, pour susciter chez vous les achats les plus déraisonnables sans même que vous vous en rendiez compte. (Car, vous le saviez ? Les rayons sont organisés dans votre magasin habituel pour que vous remplissiez le caddie avec un maximum de ces trucs que vous n’aviez pas mis sur votre petite liste…)
http://claireburel.com/wp-content/uploads/2016/05/ClaireBurel.com-stoppez-la-routine-avant-quelle-ne-vous-stoppe2.jpg
« Je m’autorisais d’abord une petite fantaisie d’encouragement (…) ce qui pouvait aller d’un gâteau pour le dessert à un nouveau torchon décoré, en passant par un foulard tout doux.. »
  • De temps à autre, je m’autorisais d’abord une petite fantaisie d’encouragement (encouragée à aller à la caisse, alors autant faire les courses) –ce qui pouvait aller d’un gâteau pour le dessert à un nouveau torchon décoré, en passant par un foulard tout doux (pour moi, celui-là), un livre ou un disque qui plairait infailliblement aux enfants, ou encore un accessoire parfaitement inutile mais ô combien agréable à posséder, et que mon mari trouverait encombrant, voire moche, dès que je l’aurai sorti du cabas…
  • Sans compter que je devais mobiliser l’attention nécessaire pour ne rien oublier de la liste des courses que, par un fait exprès, j’oubliais toujours sur le meuble de l’entrée. Ou bien dirai-je qu’en laissant volontairement la fameuse liste dûment établie là-bas, je m’astreignais  à un effort de concentration et de conscience, un rappel de ce que d’aucun attendait que je rapporte des courses, une pensée pour chacun de nous et notre vie de famille, en un véritable accompagnement en conscience : je suis alors bien loin de la routine automatique. Ça tombe bien, c’est le but.
  • Et comme je n’avais pas la fameuse liste sur moi, évidemment, je me sentais libre de choisir délibérément  de nouveaux produits inconnus de nous, pour faire des recettes nouvelles, ou juste goûter quelque chose d’autre… Les couses devenaient une aventure à partager dès le retour  à la maison.
  • Les jours de grande lassitude, je décidai de faire des courses exploratoires dans un autre quartier, dans un magasin inhabituel et je pouvais alors m’imaginer en vacances

Oui, c’est vrai, ça reste « faire les courses ». Mais c’est aussi dix, cent façons d’inventer du neuf avec du vieux…  Un challenge, rien de moins !

Et si je fais ça dans tous les « rendez-vous répétitions » de mes journées, alors  le quotidien devient de plus en plus  sympa !

 

Quelles idées pour faire bouger votre quotidien?

A vos idées, à vos crayons. Où est votre petit carnet? Celui sur lequel vous allez noter toutes les idées qui commencent par « tiens, un jour il faudrait que je teste plutôt ça à la place de ça: … » ?

  • changer d’heure de réveil tous les matins ? (et quelle façon agréable de renouveler le temps que l’on s’offre à soi-même le jour où il y en a plus !)
  • mettre le réveil à une place différente tous les soirs  (et se demander d’où il sonne quand il nous fait ouvrir un œil ?!)
  • changer de style de petit-déjeuner tous les jours?
  • changer de trajet pour aller au boulot chaque matin ?
  • proposer à des collègues ou des amis de les véhiculer, ou se faire véhiculer, pour changer ?
  • où emmener les enfants des voisins à l’école avec les siens  -ou à la place des siens, si tout le monde est joueur?
  • où bien prendre les transports en communs que vous ne prenez jamais ? Et bien sûr,
  • changer dix fois de correspondances dans le métro, ou jongler avec les lignes pour obtenir 17 arrêts  sur 3  lignes différentes, ni plus  ni moins ?

 

Aujourd’hui, ce sont  juste quelques idées simplissimes pour le quotidien incontournable du début de journée. Et je vous propose d’aller plus loin en trouvant des quantités d’autres… que vous pouvez proposer en commentaires.

Mmmmmmmm, j’ai hâte de vous lire !

 

Besoin d’un coup de pouce? Encore plus d’idées dans : Dites Zut à la routine 

 

Inscrivez-vous à la newsletter

...pour profiter de toutes les étincelles de  Vie et de Joie de Vivre que je vais envoyer sur La Toile !

Nous n'aimons pas les SPAMS, votre mail ne sera jamais partagé

0 Comments
Previous Post
Next Post