Rendez-vous en terre inconsciente

L’inconscient joue à tout… même aux cartes ! Et moi aussi.

Freud et Jung, tous deux psychiatres et tous deux passionnants à fréquenter, n’étaient pas trop d’accord sur un certain nombre de choses. Mais tous deux étaient grandement convaincus d’une vraie idée de cette fin XIXéme siècle : nous sommes tous pourvus d’un inconscient, et il fait même partie d’une sorte de conscience « collective » à l’Humanité.

Un réseau Internet avant Internet

Cet inconscient est la ressource utilisée par l’hypnose ou la sophrologie, il est le destinataire de toutes vos autosuggestions, et…le créateur de beaucoup d’auto-sabotages ainsi que le nid de ces petites choses qui sont « plus fortes que vous ». Il est aussi la bibliothèque fabuleuse de tous vos apprentissages, et de vos souvenirs (même ceux que vous avez « oubliés ») et une source infinie d’informations de toutes sortes dont l’accès est encore plus réglementé que la visite d’une Centrale Nucléaire…

 

ClaireBurel.com - Rendez-vous en terre inconsciente
Bien avant Facebook ou LinkedIn et les autres, nous sommes tous reliés par ce réseau « sans le savoir ». ©Pixabay/geralt

 

Et il est ce « réseau internet avant internet », reliant puissamment tout ce qui est, tout ce qui vit et la communication entre tout cela… Bien avant Facebook ou LinkedIn et les autres, nous sommes tous reliés par ce réseau « sans le savoir »(Les curieux pourront aussi découvrir la « loi du 100 éme singe », c’est édifiant !). Alors rien d’étonnant à ce que nos inconscients puissent donner du sens à ce que certains nomment « synchronicités », et que d’autres appellent « le hasard » : toutes les infos utiles y sont disponibles plus vite que sur Google !

Et c’est pour cela aussi que votre inconscient sait, dans un jeu de cartes, lesquelles il doit vous faire sortir du jeu

Lorsque vous « tirez les cartes », votre inconscient choisit celles qui tombent sous vos mains.
pour exprimer ce qu’il voudrait que vous entendiez : oui, oui, c’est exactement le principe du fonctionnement de l’inconscient : « Je te montre, tu comprends tout seul… Ou pas… alors je te remontre autrement, et tu finiras par m’entendre. Ou pas. » (Quand on reste sur « ou pas », alors, je vous en reparlerai une prochaine fois, ça se termine en comportements indésirables, ongles rongés, grignotage, phobies aussi….etc).

Lorsque vous « tirez les cartes », votre inconscient choisit celles qui tombent sous vos mains. (Certains diront sans doute « par hasard »… pourquoi pas. Il ne reste plus qu’à appeler le hasard « inconscient »… !) Ensuite, il vous suggérera le sens que vous pouvez leur donner (certains ajouteront qu’on peut faire dire n’importe quoi à des cartes. C’est vrai. D’où l’importance d’être à l’écoute de l’inconscient qui a des choses à dire… !) Et enfin, il vous permettra d’utiliser cette information pour donner du sens à ce que vous vivez, ou à vos interrogations.

Les « tireuses de cartes » ne font rien d’autre que de recevoir de votre inconscient (ce lien entre tout et tous, vous savez) ces mêmes informations. Rien de « magique », alors ? Eh bien non. Mais un vrai talent tout de même pour permettre à cette communication d’exister, à cet inconscient de s’exprimer… l’entendre, le traduire, le respecter !

EPSON MFP image

 

Voici un exemple de tirage de cartes réalisé avec le jeu Mille MERCIS, et les sens apportés que je vous propose :

La question de départ est : « vais-je réussir mon projet professionnel ? » Je la matérialise sous la forme de la carte Clé n° 7 que j’ai choisie de visu parce aujourd’hui, elle représente pour moi le mot « atteindre ». La carte clé est posée au centre.

Je tire ensuite 4 cartes « en aveugle », que je pose de chaque côté de la carte « clé » et en dessus et au-dessous. La place des cartes leur donne une valeur:

  • A gauche : le départ.
  • A droite : l’arrivée.
  • En haut : les ressources.
  • En bas : les manques.

Voyons de plus près les cartes que j’ai tirées :

  • A gauche, (« le départ de la situation ») la carte 36 « je surmonte un peur ou un doute » me dit que le jeu (mon inconscient) analyse ma question par rapport aux peurs que ce projet génère en moi. Il n’a pas tort : peur de ne pas y arriver, peur de ne pas être à la hauteur, etc… on connait tous le catalogue des petites peurs limitantes, n’est-ce pas ?… mais si j’envisage ce projet, c’est que je suis prête à surmonter ces doutes.
  • A droite, (« l’arrivée de ma question ») la carte 51 « Je suis dans l’abondance » me dit comment le jeu (mon inconscient) envisage la suite de mon projet si je mets en œuvre mes ressources pour y arriver. (Parce que si j’attends que ça arrive tout seul, il ne se passera rien). Sympa, comme avenir de mon projet, l’abondance. Ça sent la réussite, j’aime bien. Je me sens pousser des ailes. C’est mieux que les peurs du catalogue…
  • En haut du tirage, ma « ressource » est figurée par la carte 41: « J’apporte de l’aide à autrui ». Mon inconscient me dit qu’il a choisi cette carte parce qu’elle me propose de m’intéresser plus aux autres et moins à mes peurs. Quand on apporte de l’aide aux autres, c’est en pensant à eux et leurs besoins, et on s’oublie éventuellement un peu : c’est ça, le message d’aujourd’hui, pour moi, avec cette carte-là.

Et j’en suis sure car mon projet ne parle pas d’aider, mais il est bien en direction d’autrui ! Il faut donc que je l’envisage, non pas comme « est-ce que je suis à la hauteur », mais plutôt « qu’est-ce que mon projet va apporter de valable autour de moi ? » . Ou, si je vais plus loin « en quoi mon projet va changer le monde en mieux un petit peu, là où je suis ? » car c’est le critère le plus riche de chacun de nos projets, n’est-ce pas ?). Cette carte-là montre une belle sérénité : ne pas me faire de souci inutile. Je vois le petit agneau, auquel on donne le biberon : il n’est pas une victime (on parle parfois de « l’agneau du sacrifice!») mais dans la confiance. C’est là aussi que je dois être.

  • En bas, la carte 32 parle des manques à surmonter, et me dit «je suis libre face au regard des autres ». Voilà quelque chose que je dois affirmer de plus en plus, et je serai à la hauteur !

Le fait que cette carte-là (ce qui me manque) et celle de gauche (« je surmonte une peur ou un doute », carte  » départ de la situation ») soient de la même famille (avec le même personnage) m’explique tout simplement pourquoi ça me semble difficile : ici, le point de départ a un lien avec mes manques ! C’est comme si je ne voyais que ce qui est difficile, au moment de me lancer. Raison de plus pour écouter ce que me dit la carte d’en haut : penser plus aux autres et moins à moi pour être efficace !

Cerise sur le gâteau : toutes les cartes que j’ai tirées ont des personnages qui regardent vers la droite, le coté symbolique de l’avenir. Sauf une : celle d’en bas (qui parle des manques), le personnage regarde vers le passé. Alors je vais laisser mes manques derrière moi au plus vite, et aller de l’avant : les cartes m’y encouragent.

C’est mon inconscient qui le dit. Plutôt cool, non?!

——

Le jeu Mille Mercis détaille dans la notice (page 110 et suivantes) comment effectuer le tirage en 5 cartes comme je viens de le détailler ci-dessus. Je reste aussi à disposition (par MP) de tous ceux qui veulent une interprétation de leur tirage personnel 1000 Mercis, – ou devrais-je dire la traduction du langage de leur inconscient…

Les tirages de cartes sont aussi une activité très agréable et très appréciée lors des ateliers Mille Mercis! -mais ne sont qu’un des aspects du jeu.

Inscrivez-vous à la newsletter

...pour profiter de toutes les étincelles de  Vie et de Joie de Vivre que je vais envoyer sur La Toile !

Nous n'aimons pas les SPAMS, votre mail ne sera jamais partagé

1 Comment
Previous Post
Next Post